Non à la porcherie industrielle d’Heuringhem !

60 320
signataires soutiennent le maire d'Heuringhem qui refuse de signer un permis de construire d'une porcherie industrielle.

En participant à cette mobilisation en ligne, vous avez conscience que votre email est transmis aux cibles de la pétition et que vous recevrez ponctuellement les bilans de cette action ainsi que d’autres actions similaires en provenance de l’association Agir pour l’Environnement. Désabonnement possible dans chaque email envoyé ou sur simple demande.

Pourquoi cette pétition ?

Soutenez le maire d’Heuringhem (Pas-de-Calais) qui défend sa population, opposée à la création d’une porcherie industrielle, en refusant de signer le permis de construire.

Dénoncez les pressions inacceptables des services de l’État (en l’occurrence la préfecture du Pas-de-Calais) sur le maire.

Changeons la loi : Les maires doivent pouvoir s’opposer à ce type de projet ICPE (Installations Classées pour la Protection de l’Environnement).

Affirmez avec l’Association InterVillage pour un Environnement Sain (AIVES) que ces projets de ferme-usine sont insoutenables pour notre avenir collectif.

Nous marchons sur la tête

Alors que des agriculteurs, à l’appel des syndicats agricoles majoritaires, manifestent une nouvelle fois pour obtenir :

  • encore plus d’aides des contribuables,
  • ainsi que des assouplissements des normes environnementales.

Alors que la plupart des politiques ont peur de s’opposer au modèle d’élevage intensif qui est pourtant allé droit dans le mur… tout doucement mais sûrement.

Nous sommes empoisonnés aux pesticides, nitrates, particules fines, … et nous favorisons le réchauffement climatique, les antibiorésistances, les mutations chez les virus, etc.

Ce que nous souhaitons

  • protéger la vie de nos enfants et notre alimentation ;
  • respecter la vie animale et la biodiversité ;
  • préserver les terres agricoles, l’air et l’eau ;
  • ré-ancrer notre alimentation dans nos territoires ;
  • se rendre solidaire du monde paysan en généralisant un commerce alimentaire équitable et de proximité.

La réponse de l’Etat ne convient pas

Aujourd’hui, l’une des réponses de l’État, via les services de la préfecture du Pas-de-Calais, consiste à s’allier avec les tenants de l’agrobusiness contre un maire, le maire d’Heuringhem, soutenu par la grande majorité de la population de son village, parce qu’il a le courage de refuser de signer le permis de construire d’une porcherie industrielle de 4500 porcs-équivalents qui devrait s’implanter sur sa commune.

Les services de la Préfecture usent et abusent de leurs prérogatives pour faire accélérer les procédures juridiques concernant ce dossier de permis de construire au moyen de référés en urgence (deux fois en moins de trois mois), alors :

  • qu’il n’y a aucune urgence,
  • que le maire a des arguments justes,
  • que depuis plus de 2 ans, AIVES attend un jugement sur le fond de ce même dossier !

N’y a-t-il pas deux poids, deux mesures ?

Non aux fermes-usines !

Ce projet de ferme-usine, à l’instar de ses semblables ailleurs en France, est :

  • un non-sens économique, comme le prouve l’énième crise porcine dont nous subissons les frais ;
  • un non-sens écologique, par la pollution des eaux, de l’air, des sols, et toute la souffrance animale qu’ils génèrent ;
  • un non-sens social, par la diminution du nombre d’éleveurs et d’agriculteurs, des actifs de nos campagnes, et des savoir-faire alimentaires, alors que nos paysans savent faire !

Votre soutien est indispensable

  • Pour soutenir le maire d’Heuringhem et dénoncer les pressions inadmissibles de l’État dans un dossier privé !
  • Pour soutenir AIVES dans son combat contre les fermes-usines en général et celle d’Heuringhem en particulier !
  • Pour demander, avec AIVES, à ce que les maires aient le pouvoir de s’opposer à l’implantation de ce type de projets ICPE sur leur commune !

—–
Une pétition :